Armadöra, un jeu de plateau qui joue dans la cour des grands

©Blackrock éditions

©Blackrock éditions

Armadöra est un jeu de plateau qui vous transportera dans l’univers des Elfes et autres Orcs et Gobelins. Ce jeu est une réédition du jeu Nuggets… (“Armadöra”, ça fait quand même un peu plus sérieux.   😉  )
Ce jeu a été conçu par l’allemand Christwart Conrad, auteur de plusieurs autres jeux : Vino, Zoff in Buffalo, Pfeffersäcke, …
Il est illustré par Tony Rochon, qu’on ne présente plus : Kenya, Hop la bille, garçon,… Et il faut le dire, il donne au jeu une âme que n’avait pas le jeu d’origine : Nuggets ! La distribution est assurée par la sympathique maison Blackrock éditions !

Armadöra est un jeu de plateau familial, à jouer dès 8 ans, pour des parties de moins de 30 minutes. 2 à 4 joueurs peuvent se retrouver autour de ce joli plateau !

Qu’y a-t-il dans cette boîte ?

©Blackrock éditions

©Blackrock éditions

La boîte d’Armadöra est une petite boîte cloche, au petit format 14 cm * 14 cm ! Pratique pour emmener un peu partout !

A l’intérieur, vous retrouverez pas mal de matériel :
– 4 paravents pour protéger les stratégies de chaque joueur.
– 64 tuiles Guerriers. Pour chacun des 4 guerriers, les tuiles sont illustrées, au recto, du personnage, au verso, de la valeur du guerrier allant de 1 à 5 !
– des tuiles renforts et des jetons pouvoirs.
– 35 bâtonnets en bois ainsi que 40 cubes en bois “Or”.
– Un plateau de jeu
– Un livret de jeu en 5 langues, bien documenté

©Ludomus

©Ludomus

En outre, l’éditeur a même pensé aux petits sacs Zips.
Ce n’est pas parce que la boîte est de petit format, que l’éditeur a mégoté sur le matériel : ici tout est de belle qualité : plateau et boîte toilés,tuiles en carton épais, … Le graphisme renforce cette impression de belle qualité !

C’est pour qui ce jeu ?

Ce jeu est un jeu aux règles simples avec un bon mélange de stratégie et de bluff. Il plaira à un public familial à la recherche de jeux rapides, tactiques et malins !

But du jeu :

Armadöra est une région où des nains ont amassé de l’or.
Chacun (elfe, orc, gobelin et mage) va chercher à gagner le maximum d’or en étant majoritaire dans les territoires où le précieux métal est présent ! Il va ainsi délimiter l’espace et poser ses guerriers afin d’y être en force ! A chacun d’être malin et bluffeur !

La préparation du jeu :

©Ludomus

©Ludomus

Chacun choisit un personnage : l’elfe bleu, l’orc rouge, le mage blanc ou le gobelin noir ! Il prend alors son paravent et ses guerriers. En fonction du nombre de joueurs, les guerriers de chacun seront de 8 à 16 !
Le plateau de jeu est mis au centre de la table. On répartit l’or sur les emplacements “mines d’or” prévus à cet effet en posant de manière aléatoire 1 tas de 3, 2 de 4, 2 de 5, 2 de 6 et 1 de 7.

En mode avancé, les joueurs tirent au sort leurs personnages et obtiennent les pouvoirs qui vont avec : le mage peut regarder la valeur d’un guerrier, le gobelin peut jouer un guerrier supplémentaire, l’orc pourra rajouter une palissade supplémentaire et l’elfe diminuer la valeur d’un guerrier adverse d’un point. En outre, chaque joueur aura un renfort qui lui permettra de majorer d’un point le guerrier sur lequel le renfort est posé. Attention, un renfort ne peut être posé que dans un territoire complet et il ne peut y avoir qu’un seul renfort par territoire !  

Comment joue-t-on ?

Le plus jeune joueur commence. On jouera ensuite dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le joueur actif choisit entre deux actions :

1 – Soit il pose un de ses guerriers, face cachée, sur une case libre du plateau. Le plateau étant divisé en 40 cases.

2 – Soit il pose 1 ou 2 palissades sur une ligne marquant le contour d’une case. Les palissades ou bâtonnets n’ont pas à être adjacents ! Aucune palissade n’a à être posée le long du contour du plateau. Attention, cependant une règle est à respecter : le territoire doit faire au moins 4 cases !

Quand on joue à 4 joueurs, les joueurs opposés sont dans la même équipe. Ils peuvent communiquer mais n’ont pas le droit de montrer leurs points.

En version avancée, le joueur choisit une des 4 actions :
1 – Poser un guerrier

2 – Poser 1 ou 2 palissades
3 – Placer son renfort
4 – Jouer un de ses pouvoirs et effectuer une des 3 premières actions.

Un joueur peut décider de ne plus jouer ses palissades ou ses guerriers. Cependant, cette décision s’appliquera jusqu’à la fin de la partie !

Mais, quand gagne-t-on ?

Quand plus personne ne peut jouer, on retourne les guerriers par territoire. Le guerrier majoritaire en terme de points remporte l’or. En cas d’égalité, on divise l’or par le nombre de joueurs et on retire les éventuels cubes excédentaires !
Attention, en mode avancé, si on est à égalité et qu'”un joueur a posé un renfort, c’est lui qui gagne tout l’or ! 

Le joueur (ou l’équipe) qui a le plus d’or a gagné !

Notre avis : Ce jeu de plateau, aux règles vite comprises, est très sympathique : parties rapides et tendues!  Tactique et bluff sont les maîtres mots. En revanche, les pouvoirs des personnages en mode avancé sont très discriminants et enlèvent, sans nul doute, de l’équilibre au jeu. Le format est idéal pour emmener dans la valise. Enfin, les parties sont courtes et permettent d’enchaîner des petites manches. Un jeu vraiment idéal pour les familles qui aiment les petits jeux de stratégie !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire