les bienfaits du jeu

Les bienfaits du jeu ou pourquoi jouer ?

Mais oui, à quoi cela sert-il de jouer ?

Nous retiendrons ici 4 apports du jeu qui nous semblent intéressants :

  • Le jeu, c’est d’abord fait pour se détendre, passer un moment convivial. Un moment où la seule chose qu’on recherche est le bien-être, la détente. Alors évidemment, on n’ira pas tous vers les mêmes jeux car nous sommes tous différents : certains se tourneront vers des jeux de réflexions, d’autres d’imagination, d’adresse pour, avant tout, faire une pause ludique.
  • Le jeu est créateur de lien social, de lien familial. Il est un média intéressant pour discuter avec l’autre. C’est un vecteur d’intégration en permettant à une personne en situation de handicap ou d’exclusion de se retrouver en situation d’égalité avec l’autre, à partir du moment où, bien sûr, le jeu a été pensé pour le groupe de joueurs. Il permet de créer des rapports inter-générationnels et de réunir autour d’une partie de cartes, d’une planche de palets des personnes d’âges divers.
  • Le jeu est indispensable au développement de l’enfant. Comme Piaget le suggère “Le jeu est le travail de l’enfance”. En jouant, l’enfant apprend les codes sociaux. Par les différents types de jeux, l’enfant peut développer des compétences indispensables à sa vie d’adulte : apprendre à collaborer, à travailler en groupe, à communiquer, à innover, à apprendre à gérer ses émotions, attendre son tour, surmonter des situations difficiles, à négocier.
  • Le jeu a une vertu thérapeutique. Comme l’écrit Ingrid Lindquist dans “la thérapie par le jeu”, “un enfant amusé par ce qu’il fait, le fait avec sérieux et intensité.” Ainsi il pourra travailler certains de ses muscles en déplaçant les pièces d’un jeu sans même se rendre compte du travail qu’il accomplit. Dans de nombreux pays, le jeu est utilisé comme un des éléments de thérapie.

En conclusion, nous avons tous un bon prétexte pour ouvrir une boite de jeu le temps d’un après midi, d’une heure, d’un quart d’heure.