Des billards pas communs ….

©cmpt

©cmpt

Si on vous parle de billard, l’image qui vous vient tout de suite à l’esprit est certainement celle du billard anglais (ou pool), du snooker ou du billard français (ou carambole). Il est vrai que ce sont, certainement, ceux auxquels nous jouons le plus. Mais, il en existe de nombreuses variantes qui ont en commun d’être des jeux d’adresse, de se jouer sur table…

Un peu d’histoire : le jeu du billard serait un dérivé du croquet. Afin de jouer au chaud, au fil des années, les joueurs ont inventé ce jeu sur table appelé billard. Le nom ne vient pas de bille mais plutôt de “pièce de bois” en gallois. On retrouve les premières traces au XVème siècle. Peu à peu, on accorde un privilège (1610) aux “billardiers-paulmiers” pour tenir une salle de billard public. Et oui, c’est sérieux le billard.

Chez Ludomus, nous nous sommes intéressés à des billards moins courants, histoire de vous faire découvrir une autre façon de jouer, un autre plaisir ludique  :

©Jorelle

  • Le billard hollandais : peut se jouer en intérieur ou en extérieur, posé sur une table. La partie se joue individuellement ou par équipes. Le jeu consiste à faire entrer les palets en bois dans les cases qui sont au fronton du jeu. Chaque case a une valeur en points. Le point est considéré comme marqué quand le palet ne dépasse plus la façade de la case. Une fois l’ensemble des palets lancé, on compte les points. Celui qui obtient le plus grand nombre a gagné. Autant le dire un jeu accessible aux plus jeunes, avec des règles compréhensibles en environ 30 secondes.
  • Le billard japonais : Attention c’est un faux amis : (Un de plus me direz vous !) il est

    ©Jorelle

    d’ origine française et non japonaise. Il ressemble au billard hollandais, mais là ce ne sont plus des palets mais des boules et plus des cases mais des trous.(Finalement c’est assez différent 😆 ) Le joueur doit, à l’aide de la main, lancer les boules une à une dans les trous numérotés. La subtilité du jeu se trouve dans l’habileté du joueur qui peut utiliser le cintre pour faire descendre les boules non tombées dans les trous dans la zone de réserve. Quand il n’y a plus de boules dans la zone de réserve, on totalise la valeur des points des trous remplis de boules. Le joueur ou l’équipe ayant obtenu le plus fort total sera déclaré vainqueur.

  • Le carrom ou billard indien : Ce jeu est très populaire en Asie où on y joue dès le plus jeune âge. Il a pour but de placer tous les pions d’une couleur dans les trous situés aux

    ©Mister game

    quatre coins du tablier. Chaque équipe choisit sa couleur. On pose alors le striker ou palet de tir sur la ligne de tir et on tire d’une pitchenette à un doigt contre les pions vers un angle. Si le tir est réussi, l’équipe peut continuer. Sinon, elle passe la main à l’équipe adverse. Le jeu se termine quand une équipe a placé tous ses pions.

  • Le crokinole : Il pourrait peut être s’appeler le billard canadien. Et là encore, c’est un jeu de pitchenettes avec des règles assez simples : se rapprocher du cœur de la cible.

    ©Ferti

Ne vous en faites pas, si tous ces jeux vous ont fait envie, Ludomus a pensé à tout et  vous les proposera bientôt dans sa boutique. Plus que quelques jours de patience (ou d’impatience pour certains….)

Laisser un commentaire