Dodelido, Just do it !

@Gigamic

Après une pause sur le blog (mais pas dans le jeu…), nous parlons cette semaine d’un jeu testé et totalement approuvé : Dodelido !
Ce petit jeu de cartes devrait enchanter vos après-midis !
Joliment illustré par Rolf Vogt (Mito, Le labyrinthe magique, Mon premier carcassonne, …), Dodelido est une création de Jacques Zeimet (Bazar Bizarre, Poker des cafards, Bamboleo,…), éditée par Drei Magier et distribuée par Gigamic.
Dodelido est un jeu familial pour 2 à 6 joueurs de plus de 8 ans. Les parties durent entre 15 et 25 minutes selon le nombre de joueurs. Plus il y a de joueurs, plus les parties sont courtes !

C’est pour qui ce jeu ?

Dodelido est un jeu qui convient tant aux enfants qu’aux adultes. C’est un jeu qui pourra aussi être un bon jeu d’ambiance, d’apéro. Mais, c’est, en outre, un jeu qui sera un bon outil pour les orthophonistes, les enseignants. On retrouve, ici, des mécaniques proches de bazar bizarre.

But du jeu ?

@Gigamic

Dans Dodelido, chaque joueur part avec le même nombre de cartes. Il va falloir pour chacun d’entre eux se débarrasser de toutes ses cartes en respectant bien les règles… Ce ne sera pas si simple !

Qu’y a-t-il dans cette boîte ?

Dodelido est édité dans la gamme petite boite cloche : petit prix, facile à emmener partout. Comme tout jeu de cartes, peu de matériel :

105 cartes au format agréable illustré en recto d’un animal : flamands roses, pingouins, chameaux, zèbres, tortues représentés en 5 couleurs différentes et des croco…
Les couleurs sont bien adaptées aux daltoniens.

Un livret de règle complète le tout.

La préparation du jeu :

Toutes les cartes sont mélangées. Avec 3 cartes, on forme 3 piles de défausse, face visible, au centre de la table. Les cartes restantes sont distribuées de manière équitable aux joueurs. Les cartes excédentaires sont mises de côté.
Chacun forme une pioche, devant lui, avec ses cartes, faces cachées.

Comment joue-t-on ?

On joue chacun à son tour.

A son tour, le joueur actif pose la première carte de sa pioche, face visible, sur la première pile de défausse. (Le second joueur posera sur la seconde pile, le 3ème sur la 3ème….)

Il doit alors faire une annonce :
Si au moins deux cartes visibles possèdent au moins une caractéristique (couleur ou espèce animale) commune, le joueur l’annonce. Par exemple, 2 cartes sont bleues, il annonce “bleu” ou 2 cartes sont des chameaux, il devra dire “chameau”.
Si 2 caractéristiques sont à égalité (par exemple, 2 chameaux et 2 cartes bleues), il doit annoncer “dodelido”
Si aucune caractéristique, il annonce “Rien” !

Mais attention, il y a des exceptions (et oui, ce ne serait pas drôle autrement… ) :

Si on tombe sur les tortues, il faudra en plus de l’annonce annoncer autant de “Euh” que de tortues…

Si on tombe sur un crocodile, les joueurs doivent abattre leur main sur la carte… Le dernier ramasse toutes les cartes des piles de défausse et les ajoute à sa pile personnelle.

Si un joueur fait une erreur dans son annonce, dans son nombre de “Euh”…, il récupère toutes les cartes des piles de défausse…
Mais, quand gagne-t-on ?

Le premier joueur qui n’a plus de carte a gagné !

Notre avis : Dodelido est un jeu de cartes rafraichissant. Ici, il faudra pas mal réfléchir… On retrouve la mécanique de Bazar bizarre sans l’aspect rapidité. Cela nous donne une chance, nous les parents, de gagner contre nos enfants  😉  C’est un aspect non négligeable. Le matériel est simple et de belle qualité. Il est vraiment facile à emmener partout. Bref, un petit jeu qui devrait plaire au plus grand nombre !

Laisser un commentaire