La pichenette, une technique de jeu toujours à la mode

©Nazreth

©Nazreth

Cette semaine, retour à notre enfance. Qui n’a pas joué aux billes, dans la cour d’école ? On dénichait un trou et c’était parti pour des manches interminables. Le tir le plus utilisé était la pichenette.

Et bien, soyez rassurés, vous allez pouvoir retomber en enfance car il existe de nombreux jeux qui utilisent la pichenette comme coup de base. Et ces jeux, ne sont pas, comme on pourrait l’imaginer, réservés aux enfants.

©Ferti

©Ferti

Les jeux de pichenettes sont ces jeux qui utilisent la technique de lancer, bien connue dans les jeux de billes : on lance, d’un coup sec,  une pièce, un pion, une bille, à l’aide d’un doigt. Une méthode simple mais qui doit être précise et assurée.

Cette technique existe depuis des siècles. A l’antiquité, on découvre déjà des jeux proches des billes avec la Troppa (lancers de petits objets ronds dans des trous). Au fil des siècles, le jeu s’est organisé pour apparaitre au XV ème siècle avec de véritables règles. De nombreux jeux sont alors apparus remplaçants les billes par des pions et en y incluant, bien souvent, un support plus élaboré qu’une simple cour en terre battue.

sup-carrom-mango-83-cm-24_46

Carrom art

Un des plus connus est très certainement le Carrom ou Carom. Jeu très populaire en Asie et plus particulièrement en Inde. Vous le croiserez à tous les coins de rue. Et ce ne sont pas les enfants qui y jouent le plus.
Le jeu se joue à deux équipes autour d’un magnifique plateau de bois carré, ayant aux quatre coins, un trou. Chaque équipe a neuf pions, blancs ou noirs, disposé au milieu du plateau. Un pion rouge appelé la reine est également posé au centre.
Le but est de propulser le stricker (ou palet), à l’aide d’une pichenette, dans un pion et de mettre tous ses pions, dans les trous. Chaque pion mis vaut un sauf le rouge qui vaut 5. La partie se gagne à 25 points.
Vous me direz, rien de très compliqué ! Que nenni !!! De nombreuses règles viennent contrecarrer une victoire facile : ainsi par exemple, si par erreur, on met un pion de la couleur adverse dans un trou, le pion est bien compté mais on doit, en contrepartie, mettre un de nos pions au centre et la manche est perdue automatiquement pour notre équipe. De même, si par malheur, on rentre le palet : on perd un pion et la manche. Un bon jeu de stratégie et d’adresse qui en ravit plus d’un. D’ailleurs, au Canada, s’est développé un jeu assez proche : le pichenotte. (Et oui, là bas, on ne dit pas pichenette ! 😉  )

Un autre jeu faisant appel à la pichenette est le crokinole : ce jeu plus récent a la forme d’une cible. L’objectif est de mettre, à l’aide de pichenettes, le maximum de ses pions au centre de la cible. Plus votre pion est proche du centre, plus il vous donnera de points ! Mais attention, pour que votre tir soit validé, vous devez toucher un pion adversaire. Dans le cas contraire, la sanction est lourde : votre pion est retiré du jeu.

Pich car 002Dans les jeux plus récents, pitch’n goal, paleo glonk et bien sûr, Pitch car connaissent un grand succès. Certainement, parce que les grands joueurs ont tous un peu la nostalgie de leur enfance. Ici les règles sont simples mais efficaces. Le jeu est rapide et dynamique. Ainsi dans pitch car, le principe est élémentaire : sur un circuit type circuit de voiture tout en bois, les pions voitures prennent place. Le gagnant est celui qui franchit la ligne d’arrivée du troisième tour en pole position. Un jeu très fun et vraiment pour tous.

Alors, les jeux de pichenettes, c’est que pour les enfants ?

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire