Le césar du jeu : l’as d’or

© festival des jeux de cannes

© festival des jeux de cannes

Pourquoi le festival international des jeux de Cannes est-il un évènement important, dont nous vous parlons si régulièrement ? Bon, c’est vrai, le lieu est prestigieux et fait rêver : le palais des festivals, la montée du tapis rouge, la croisette. Des mots qui nous transportent dans un univers de strass et de paillettes, sous les feux des projecteurs.
Mais en réalité, si cet évènement est de premier plan, c’est essentiellement parce qu’on y décerne des prix illustres pour le monde du jeu de société : les As d’or,  équivalents des Molières pour le théâtre ou des Césars pour le cinéma.  Et comme pour ces prix, si les choix sont subjectifs, ce sont, sans aucun doute, des sélections de qualité, garantissant les valeurs des jeux désignés. Nous n’en nommerons que quelques-uns qui vous feront certainement rêver : Quarto, 7 wonders, Les aventuriers du rail, Dixit, Takenoko.

L’origine de l’as d’or remonte en 1988 où seuls pouvaient être primés des jeux dont les éditeurs étaient présents au festival des jeux de Cannes.
En 2005, l’as d’or fusionne avec le prix du jeu de l’année et s’ouvre à l’ensemble des jeux édités entièrement en langue française (matériel et règle) l’année précédente. On y décerne l’As d’or – Jeu de l’année.

© Festival des jeux de cannes

© Festival des jeux de cannes

Depuis différents prix spéciaux ont été créés :

  • 2006 Création de l’As d’or- jeu de l’année enfant
  • 2009 Création du grand prix – Ce prix est décerné aux jeux experts
  • 2012 Création du prix du jury. C’est le coup de cœur du jury pour un jeu.

Donc, un festival et 4 prix pour des jeux aux mécanismes de jeux bien différents mais ayant comme points communs des qualités de jeux indéniables : belle facture du matériel, mécanismes bien rodés, esthétisme du jeu, clarté des règles. Autant d’élément qui font qu’un jeu est un bon jeu !

Les nominés pour cette année sont :

– ANDOR (Iello)
CARDLINE ANIMAUX (Asmodee / Bombyx)
– CROC ! (Bombyx)
– INDIGO (Ravensburger)
– MERLIN ZINZIN (Fragames / Blackrock Editions)
– MITO (Gigamic)
– MYRMES (Ystari Games)
SEASONS (Libellud)
– STRIKE (Ravensburger)
– TINO TOPINI (Ravensburger)
– STAR WARS : X-WINGS, le jeu de figurines (Edge)
– ZOMBICIDE (Edge / Guillotine Games)

Le jury annoncera son palmarès jeudi 28 février à 17h00. Nous vous donnerons les résultats bien sûr. Patience, il ne reste plus beaucoup de temps à attendre.

Une réflexion au sujet de « Le césar du jeu : l’as d’or »

  1. Ping : Le festival des jeux de Cannes, le festival des festivals

Laisser un commentaire