Les cartes, un atout dans votre ludothèque !

©verzerk

©verzerk

Chez Ludomus, nous aimons beaucoup les jeux de cartes. Ils ont de nombreux avantages : pas très chers, faciles à transporter (souvent en boîte métallique ou en carton dur), pour tous les âges et tous les goûts. Ils se sont multipliés ces dernières années pour le plaisir de chacun ! On distingue deux types de jeux de cartes à jouer : les jeux traditionnels et les jeux dits modernes.

Traditionnellement en France, on rencontre 2 types de jeux de cartes : les jeux de 32 cartes et ceux de 52. 4 couleurs (ou enseignes) sont présentes (quand on dit couleur pour les jeux de cartes, cela désigne plutôt la famille de la carte) : cœur, carreau, pique et trèfle. Chaque série de cartes  possède un valet, une dame et un roi. On appelle ces cartes des “habillés” ou des “figures”. Chacune de ces figures a un nom tiré de la légende arthurienne, de l’histoire de France ou de la bible. Ainsi, le valet de trèfle est Lancelot (pour Lancelot du lac), le roi de cœur est nommé Charles pour Charlemagne. On a aussi ce qu’on appelle des cartes blanches : les cartes numérotées. Chaque couleur a des cartes as, 10, 9, 8, 7 pour le jeu de 32 cartes et pour les jeux de 52 cartes, on a en plus 6, 5, 4, 3, 2. Le jeu de 32 cartes est utilisé principalement pour jouer à la belote ou à la manille, tandis que celui de 52 cartes est usité pour le bridge ou le poker.

On pourrait aussi rajouter, dans les jeux traditionnels français, le jeu de tarot qui se joue à 78 cartes : 14 cartes par couleur avec en figures : le valet, le cavalier, la dame et le roi. 21 atouts numérotés de 1 à 21 sont rajoutés.

Si on fait un petit tour européen, on remarque que les habitudes ne sont pas identiques :

  • En Allemagne, les enseignes de jeux sont différentes et se nomment glands, feuilles, cœurs et grelots, remplaçant ainsi nos trèfles, piques, cœurs et carreaux. Le jeu possède 36 cartes : les cartes blanches sont numérotées de 6 à 10 et les figures sont chez eux: l’Unter (le valet inférieur),  l’Ober (le valet), le roi et le Daus (correspondant à notre As). Il n’ya donc pas de dames dans ce jeu. (correspondant à l’as).
  • Les jeux espagnols quant à eux sont traditionnellement faits de 40 ou 48 cartes avec 4 enseignes très différentes : coupes, épées, bâtons et deniers. Et chez eux non plus, pas de dames !  😥 mais un valet, un cavalier et un roi.
©paille éditions

©paille éditions

Il existe aussi des jeux de cartes dits “modernes”. Les cartes sont alors éditées spécifiquement pour un jeu donné : le uno, le mille bornes et bien sûr les jeux adoptés et validés par nos testeurs en après-midi jeux : gobb’it, 6 qui prend, cocotaki, home sweet home, non merci.   Les tailles des cartes, leurs nombres et leurs graphismes sont spécifiques au jeu donné.

©mzachaEnfin, il semble important de faire un petit point sur quelques mots de vocabulaire utilisés dans les jeux de cartes. Ils sont communs à tous les types de jeux qu’ils soient traditionnels ou modernes :

  • La main désigne les cartes qu’un joueur a en main.
  • Un pli est l’ensemble des cartes posées par les joueurs successifs pour un tour de jeu. Ce jeu est ramassé ensuite par le gagnant ou le perdant de la manche… Cela dépend des jeux  😆
  • Couper(1) c’est l’action de prendre une partie supérieure du tas de cartes et de le mettre en dessous. Cela permet généralement sans avoir à battre les cartes (c’est à dire les mélanger) de redistribuer a minima le jeu…
  • Couper(2) cela désigne aussi l’action de mettre un atout sur un pli où une autre couleur est demandée.
  • Fournir si on a dans son jeu la couleur demandée par le premier joueur, c’est l’action de mettre une carte de cette couleur.

Vous voila parés à tester ces nombreux jeux de cartes ! Amusez vous ! Et même si vous n’aimez pas la belote ou le tarot, vous trouverez obligatoirement un jeu qui vous séduira ! Racontez nous lequel a retenu votre préférence !

 

 

Laisser un commentaire