Les jeux de gestion, des jeux pour les amateurs de cubes en bois…

©Asmodée

©Asmodée

Comme nous l’avons déjà dit dans des articles passés, le monde du jeu  possède un jargon propre à lui. Il est souvent nécessaire d’avoir un peu d’explication pour comprendre ce vocabulaire spécifique.
Cette semaine, nous nous intéressons au “jeu de gestion”. Ce type de jeu, bien connu de l’univers des jeux vidéo, l’est aussi du monde des jeux de société.

Attention, pas de faux amis, le jeu de gestion n’est pas un jeu pour comptable (ou pour contrôleur de gestion   😉  ) Non, c’est un jeu où chaque protagoniste a en charge une entité qu’il va essayer de faire prospérer. Ainsi, le joueur va se retrouver à la tête d’une ville, d’une entreprise (Megawatts), d’un pays, d’une équipe (Lewis et Clark) ou même d’une famille.  Il devra, alors, gérer au mieux sa structure en prenant en compte les aspects financiers et économiques mais aussi militaires, écologiques, RH,… C’est donc un jeu où se mêlent stratégie, tactique, vision d’ensemble. Bref, un jeu où les neurones sont un peu mis à contribution.
Ce type de jeux de société est souvent pour les amateurs de cubes en bois (ou KUBENBOIS dixit Trictrac) car dans de nombreux jeux de gestion, une des actions est d’acheter, vendre, échanger bref gérer des ressources représentées par des petits cubes en bois. Ainsi, un cube jaune représentera tantôt de l’or ou de la paille, un cube bleu, de l’eau ou des canoës.
Il est souvent associé à un jeu plus expert de part ses mécaniques un peu complexes et ses parties souvent un peu longues. Cependant, le jeu de gestion peut être plus léger (cf minivilles) et bien souvent, une fois les mécaniques acquises, il procure un tel plaisir ludique, qu’il est difficile de passer à côté. On peut vite devenir accro !

Voici 3 exemples de jeux de gestion, très différents :

©Asmodée

©Asmodée

Minivilles (on vous en a déjà parlé ici ) : il peut être classé dans les jeux de gestion car là vous devait faire prospérer votre ville et réussir à construire les 4 monuments. Ici, pas de cubes en bois mais des cartes et des dés. Son intérêt est qu’il est vraiment accessible à tous, les parties sont très rapides et fluides.

 

 

©Gigamic

©Gigamic

Descendance :  On se retrouve ici à la tête d’une famille. L’objectif sera de lui permettre d’acquérir de la notoriété au sein de la ville à travers les générations. Ici, on définira les carrières des membres de notre famille : politique, agricole, religieuse afin d’atteindre un niveau d’influence maximal au sein de la ville. Un très bon jeu qui grâce à un plateau bien illustré permet de s’immerger rapidement dans l’action du jeu.

©Blackrock éditions

©Blackrock éditions

La Venise du nord : Le joueur incarne un bourgeois à la tête d’un quartier de Bruges. Il construira des ateliers pour produire des produits de luxe. A lui de les vendre sur le marché central ou de les exporter. Un jeu aux parties tendues qui intégre un peu de hasard grâce au lancement des dés. Un jeu aux parties tendues qui se joue aussi bien à 4 qu’à 2 joueurs (ce qui n’est pas si souvent le cas !)

 

 

 

Laisser un commentaire