Minivilles, un jeu de cartes pour construire une ville en un temps record !

©Asmodée

©Asmodée

Minivilles est un des grands succès commerciaux de cette année 2014. Il nous fallait le tester !
Ce petit jeu de cartes nous arrive du japon par son créateur Masao Suganuma. L’illustration est magnifiquement assurée par Noboru Hotta. Le jeu est édité, en France, par Moonster games, une jeune et dynamique maison d’édition créée en 2010 (Fame us, Boutabou, Choson, minuscule, …)

Minivilles est un jeu de société familial pour 2 à 4 joueurs. Les parties sont courtes : 30-40 minutes et  on peut y jouer dès 7 ans ! (même si dans la règle est imprimé un “à partir de 8 ans)

Qu’y a-t-il dans cette boîte ?

On est ici dans un format : petite boîte cartonnée.

A l’intérieur, on retrouve :

  • ©Ludomus  Carte départ : champ de blé.

    ©Ludomus
    Carte départ : champ de blé.

    les cartes départ.
    Pour chacun des 4 joueurs, vous retrouverez 4 cartes monuments : une gare, un centre commercial, une tour radio et un parc d’attraction. Il y a aussi une carte champ de blé et une carte boulangerie. Toutes les deux se distinguent des cartes réserves par leur dos jaune.

  • Les cartes réserves au dos bleu.
    Ici, on retrouvera toutes sortes d’établissements : café, mine, verger, centre d’affaires…
    Toutes les cartes hormis  les cartes monuments fonctionnent de la même façon : On retrouve le coût de la carte indiqué par la petite pièce en bas de carte. Le chiffre en haut de la carte indique le résultat de jet de dés nécessaire pour déclencher l’effet de la carte. L’effet produit est indiqué au centre de la carte. Certaines cartes ont un effet quelque soit le lanceur de dés, d’autres n’ont un effet qu’à son tour de jeu.
  • Des pièces de 1, 5 et 10
  • 2 dés
  • 1 livret de règles très complet et bien illustré
  • des sachets pour tout ranger
©Ludomus  Carte monument :  En construction côté gris Construit : côté couleur

©Ludomus
Carte monument :
En construction côté gris
Construit : côté couleur

Les cartes sont de belles qualités, agréables en prise en main et dureront dans le temps. Les illustrations sont très japonisantes et plairont tant aux ados qu’aux adultes. La boîte est suffisamment grande pour accueillir les prochaines extensions. Bref, un matériel de qualité !

C’est pour qui ce jeu ?

Ce jeu est avant tout un petit jeu familial. Il est facile à comprendre, les mécaniques sont simples et les parties rapides. Il plaira à un large public qui aime ce type de jeu. En revanche, si vous êtes amateurs de stratégie un peu développée, passez votre chemin.

But du jeu :

L’objectif est de construire les 4 monuments que chaque joueur a en début de partie. Pour pouvoir le construire, il faudra payer le coût indiqué sur chaque carte soit 4 pour la gare, 10 pour le centre commercial, 16 pour le parc d’attraction et 22 pour la tour radio. Le premier qui aura réussi à les construire tous les 4, a gagné la partie.

La préparation du jeu :

Chaque joueur place devant lui les 4 monuments sur la face construction, ses cartes champ de blé et boulangerie et 3 pièces de 1.

La banque est placée au centre. Les cartes réserves sont empilées par type de cartes (soit 15 piles), face visibles.

Comment joue-t-on ?

©Ludomus  Carte de réserve. Ici pour avoir la carte café, il faudra débourser 2. L'effet de la carte se fera si un 3 est tiré. Alors, le joueur possédant la carte recevra une pièce du joueur actif !

©Ludomus
Carte de réserve. Ici pour avoir la carte café, il faudra débourser 2. L’effet de la carte se fera si un 3 est tiré. Alors, le joueur possédant la carte recevra une pièce du joueur actif !

Les joueurs jouent dans le sens horaire.

Le tour se déroule ainsi :

  • Le joueur actif doit lancer un ou deux dés. Tant que le joueur n’a pas construit la gare, il ne peut lancer qu’un dé. Une fois sa gare construite, le joueur choisira, à chaque tour, de lancer un ou deux dés.
  • Chacun regarde les établissements qu’il possède et qui correspondent au jet de dés. L’effet de leurs cartes est appliqué. Les cartes bleues permettent de recevoir des revenus, peu importe qui a lancé les dés, les cartes vertes dans le cas où on est le joueur actif. Les cartes rouges permettent de recevoir un revenu du joueur actif et les cartes violettes autorisent le joueur actif à recevoir des revenus du joueur de votre choix !
    Subtilité, non négligeable : le paiement se fait toujours avant de percevoir les revenus. Si un joueur ne peut pas tout payer à un autre joueur, il est exempté du solde… Et le joueur qui devait recevoir les revenus ne touchera pas le solde par la banque…Si on doit payer plusieurs joueurs, on les paiera dans le sens rétro-horaire !
  • Le joueur actif peut ensuite acheter ou non un établissement de réserve (il placera la carte devant lui) ou construire un monument (la carte sera retournée côté construit).

Mais, quand gagne-t-on ?

La partie s’arrête quand le premier joueur a construit ses 4 monuments.  Il n’y a pas de second, …

Notre avis : Ce jeu de société est vraiment agréable en famille. Ses règles sont faciles à intégrer même pour les plus jeunes. Ici, beaucoup de hasard et un peu de stratégie. Clairement, cela permettra à tout le monde d’avoir sa chance de gagner jusqu’à la fin.  Comparativement à The City auquel il me faisait penser, il est beaucoup plus interactif. Alors même que le joueur actif lance les dés, les autres joueurs peuvent avoir des revenus à réclamer. On a peu de moment d’inaction. Vous n’aimerez sans doute pas ce jeu si vous êtes amateurs de jeux à forte tendance stratégique. En après-midis jeux, il a plu autant à des familles qu’à des joueurs ados. Que vous gagniez ou perdiez, assurément vous aurez passé un bon moment d’ambiance ! Un regret : on ne peut pas jouer à plus de 4 !

Une réflexion au sujet de « Minivilles, un jeu de cartes pour construire une ville en un temps record ! »

  1. Ping : Un peu de vocabulaire : les jeux de gestion

Laisser un commentaire