Qamoki perd gagne, un jeu intergénérationnel pour les amoureux des jeux de mots !

gigamic_jeqa_qamoki_box-game_web

©Gigamic

Cette semaine, attardons nous sur un jeu de lettres, de mots original qui en séduira plus d’un : Qamoki ! Qamoki est un jeu de Laurence Alsac. Cette créatrice est aussi l’auteur de Octoverso, Octoverso junior et Atypic. Les illustrations sont faites par le talentueux David Boniffacy ( Chromatik, Crazy time, Sherlock, …)

Qamoki est un jeu de cartes annoncé à partir de 8 ans. Honnêtement, en après-midis-jeux, nous l’avons testé et il convient plutôt à des joueurs de 10 ans et plus ! Les parties de 2 à 8 joueurs durent environ 1/2 heure.

Qu’y a-t-il dans cette boîte ?

©Ludomus

©Ludomus

Dans une solide boite cartonnée, vous retrouverez 440 cartes mots dont 160 adaptées aux juniors et marquées de petits masques vert et orange.  Sur chaque carte est écrit un mot de 3 syllabes. Chaque syllabe est dans une nauance de gris permettant ainsi de bien l’identifier ! 20 cartes Surmoki (joker permettant de recouvrir n’importe quelle carte) et 20 cartes Pasmoki (joker permettant d’ouvrir une nouvelle pile) complètent le jeu.
8 petits pions en bois appelés Qamoki sont glissés dans la boîte, ainsi qu’une règle détaillée mais manquant d’illustration. La règle propose des astuces et des variantes de jeux, pour plus de plaisir de jeu !

C’est pour qui ce jeu ?

Ce jeu est à destination des amoureux des mots. Nous le conseillerions plus à compter de 10 ans. Il convient sans nul doute à toutes les générations et promet de belles parties familiales !

But du jeu :

L’objectif est d’être le premier à poser toutes ses cartes ! Pas si simple !

La préparation du jeu :

  • ©Ludomus

    ©Ludomus

    Toutes les cartes sont mélangées. Attention, si vous voulez jouer en mode junior, vous ne prendrez que les cartes marquées des masques !

  • On distribue à chacun 6 cartes et un Qamoki.
  • 4 cartes sont placées face visible au centre de la table et le reste des cartes constitue la pioche.

Et, c’est parti !

Comment joue-t-on ?

©Ludomus

©Ludomus

A son tour de jeu, le joueur actif pourra poser autant de cartes qu’il le peut, en respectant les règles suivantes :

  • Soit une carte de sa main possède une syllabe commune à une carte présente sur la table. Ici, seule la phonétique est importante. On pourra ainsi placer la carte CALIPSO sur la carte PICASSO.
  • Soit une des cartes en main présente une idée commune avec une carte posée. Le joueur la met donc à côté. Par exemple : BLEDINA et BIBERON. Mais attention, si la majorité des autres joueurs conteste l’association de mots, ils se saisiront de leur Qamoki et taperont en douceur sur la table. Le joueur devra alors reprendre sa carte.
  • Soit il pose un joker : Le Surmoki (il recouvre n’importe quelle carte et peut être recouvert de n’importe quelle carte.) ou le Pamoki (il permet d’ouvrir n’importe quelle nouvelle pile et peut être couvert de n’importe quelle carte)
  • Quand il ne peut plus jouer, c’est au tour du joueur suivant !

Si le joueur ne peut pas poser de cartes, il pioche une carte et c’est le joueur suivant qui devient actif.

(Dans l’exemple illustré : le joueur a posé sa carte ASTERIX sur SALETE et a ouvert une nouvelle pile en associant STABILO et PRESIDENT. Le président utilise souvent des stabilos… Cette idée peut bien sûr être contestée par les autres joueurs !)

Mais, quand gagne-t-on ?

La partie est gagnée quand un joueur a réussi à se débarrasser de toutes ses cartes en main !

Notre avis : Qamoki est un jeu de mots dynamique et rapide. Il nécessite, pour les enfants, de bien savoir jongler avec les syllabes, la phonétique. C’est un jeu vraiment intergénérationnel, qui plaira aux petits enfants jouant avec leurs grands parents. Les associations d’idées permettent d’apporter une bonne dose d’ambiance, surtout si les joueurs sont d’assez mauvaise foi ! Enfin, Qamoki est un jeu à utiliser sans réserve en cours de Français Langue Étrangère !

 

 

Laisser un commentaire